Ma merveilleuse grossesse

grossesse

Depuis que j’ai ouvert le blog, je pense à écrire cet article. Mais par superstition, et un peu de peur que tout change si je dis que tout va bien, je ne voulais pas l’écrire. Je suis maintenant à quelques jours de la découverte de bébé, je passe le cap et je vous raconte.

Quand on a mis en pratique notre projet bébé, je m’imaginais les premiers mois au dessus de mes toilettes, le temps qui passe lentement, la forte prise de poids et l’impossibilité de bouger correctement à partir du 6ème mois. Et toutes les questions qu’on peut me poser sur ma grossesse tournent autour de ça : « t’as été malade ? », « pas trop difficile la grossesse? ». Ma grossesse ne s’est pas du tout passée comme ça et je trouve important de dire au futures mamans qu’il y a des fois où tout se passe bien.

  • Je suis tombée enceinte rapidement après l’arrêt de ma pilule, à peine 3 mois,
  • Nausées, vomissements et remontées acides n’ont pas fait parti de ma grossesse,
  • Les fringales et les envies de femme enceinte non plus d’ailleurs,
  • J’ai pu partir en voyage de noces avec mon mari pendant mon premier trimestre, avion, voiture, visites et marche, pas de difficultés,
  • Niveau poids, je n’ai rien pris. Ou plutôt j’ai beaucoup perdu au début, et repris ces kilos par la suite. Ma gynéco est contente, et moi aussi.
  • J’ai fait de la rétention d’eau seulement une journée. J’ai mis mes bas de contention et le lendemain plus rien.
  • Je suis restée très mobile jusqu’à il y a peu, je fais tout comme avant, mon ménage, mes courses, mes sorties entre copines, je prends la voiture régulièrement,
  • J’ai pris du ventre mais pas trop, je ne me sens donc pas trop lourde ou encombrante.
  • Mon dos ne m’a jamais aussi peu fait souffrir que depuis que je suis enceinte. Je fais attention à ma façon de me tenir, et je ne dors plus sur le ventre. Miracle.
  • J’ai senti mon bébé bouger dès le début du 2ème trimestre, pour mon plus grand bonheur. Il se déplace, pousse les murs mais sans jamais mettre de grands coups douloureux. Il n’a d’ailleurs trouvé ma vessie qu’à 2 ou 3 reprises. Et il me laisse dormir la nuit.
  • Et surtout, aucune vergeture. Mon mari me tartine de crème tout les soirs depuis le début de ma grossesse. Je pense avoir une bonne peau (merci la génétique, merci maman).

Croisons les doigts pour que la suite soit du même ordre.

Publicités

Maintenant tu peux arriver

Hier, nous avons fêté les 90 ans de mon grand-père. Je n’avais qu’une crainte, ne pas pouvoir être présente ce jour-là. Notre famille a été soumise à rude épreuve ces 12 derniers mois et j’aurai été peinée de ne pas pouvoir me rendre à ce repas. Bébé a su étre patient et ne pas arriver trop tôt pour me laisser faire ces 4 heures de route (2 dans chaque sens) sans se manifester plus qu’à son habitude.

Maintenant que nous sommes rentrés à la maison, tu peux arriver quand tu veux mon garçon. Le muguet n’a pas encore éclos mais ça ne saurais tarder et je sais que tu arriveras en même temps que lui. Tout est prêt ici pour ton arrivée, la valise est déjà dans la voiture. Ne manquent que les signes annonciateurs de ton arrivée. Tu peux encore profiter de ton cocon dans mon ventre pendant 2 semaines (ma DPA est le 2 mai) ou décider de rejoindre les bras de ton papa qui t’attend avec impatience.

Je suis enceinte mais je n’ai pas faim

La nourriture et moi, on a toujours eu un souci. On ne sait pas si on s’aime bien ou non. J’ai toujours eu des périodes d’hésitation, pas d’envie de manger et repas uniquement parce que mon corps à besoin de carburant et période de grignotage avec ou sans réelle envie de manger.

Ces problèmes ne se sont pas arrêtés avec l’annonce et le déroulé de ma grossesse. Les premiers mois ont d’ailleurs été des plus compliqués à ce niveau là, surtout lors de notre voyage de noces au Canada, pendant mon deuxième mois. Nous sommes partis 3 semaines, marché environ 15 kilomètres par jour, et j’ai mangé l’équivalent d’un (petit) petit-déjeuner par jour. Impossible de manger plus. J’ai perdu du poids (ce qui n’est pas un mal) mais ce n’était pas le meilleur moment pour cela. 8 kg au total, que je n’ai pas encore repris (OK, on n’est plus très loin) alors que je suis à quelques jours de mon accouchement.

Les fringales, les envies de femme enceinte, je ne connais pas. L’hypersensibilité aux odeurs et l’impossibilité de manger certains aliments que j’aime en temps normal sont mon quotidien. J’ai à peine touché à un légume depuis le début de ma grossesse. Et ce n’est pas vraiment pour le rassurer. Je ne suis pas très inquiète, je n’ai pas de carences et bébé se porte à merveille avec un poids tout à fait normal pour sa taille et son stade de développement. Je mange aussi pas mal de fruits.

Il m’a fallu attendre le 6ème mois pour reprendre du poids et arriver à remanger plus de deux fois par jours (alors que je fais habituellement 4 repas de moineau par jour). Mon régime alimentaire est quelque peu précaire, les seuls aliments qui me donnent réellement envie sont le jambon blanc, les yaourts, les fruits, les avocats et le chocolat (parfait à Noel et à Pâques).

Je suis tout de même inquiète pour la suite, je veux allaiter. Je sais que ces « problèmes » d’alimentation ne se régleront pas avec l’accouchement. J’espère que mon lait sera suffisant pour nourrir correctement bébé et qu’il ne souffrira pas de mon manque d’appétit et de mon alimentation quelque peu déréglée.

Une chose me rassure, j’aime toujours autant passer du temps derrière les fourneaux et préparer les repas de mon mari et des gâteaux à partager. J’ose espérer que tout rentrera dans l’ordre rapidement et que les crudités et les grillades d’été me donneront plus d’appétit qu’en ce moment.

M’OCCUPER PENDANT MON CONGÉS MATERNITE

Ca y est. Je suis en congés maternité. Je l’ai repoussé de 15 jours parce que j’étais en forme, mais je suis très contente d’y être enfin. Je sens bien que j’ai besoin de repos et que ma tête a du mal à suivre ces derniers jours.

Mais l’hyperactive que je suis redoute un peu tout ce temps passé seule à la maison. Comment je vais bien pouvoir remplir mes journées ?

Finalement, après un peu de réflexion, j’ai une liste longue comme le bras de choses à faire :

  • Faire (enfin) ma valise de maternité. Il serait temps alors que je suis dans ma 38ème SA
  • Aménager la chambre de bébé, laver les habits et remplis les tiroirs de la commode
  • Terminer notre album photo de mariage, que j’ai commencé il y a déjà 1 an et demi …
  • Prendre du temps pour moi, pour me reposer et pour me préparer psychologiquement pour l’accouchement
  • Prendre le temps de vois mes amies en étant encore 2 en 1.
  • Passer du temps avec mon mari, aller au restaurant et au cinéma et ne pas se dire après la naissance qu’on aurait aimé avoir plus de temps rien qu’à 2.
  • Lire les livres qui s’accumulent dans ma pile « quand j’aurais du temps »
  • Préparer les petites choses que je veux ajouter aux faire-part pour la naissance de bébé.

Je ne suis pas sure d’avoir le temps de tout faire, il peut arriver à tout moment, mais j’ai bien l’intention de profiter de ces moments de répit.